afrique1

EPUR met à l’honneur en ce début d’année l’association SCUOELA.

En quelques mots…

SCUOELA est une association créée en juin 2013 qui a pour vocation générale de permettre l’accès à l’école et à l’eau, en assurant la construction et le fonctionnement d’écoles dans des régions reculées du monde qui en sont dépourvues et par là-même, si l’eau leur manque aussi, de permettre aux écoliers d’y accéder.

SCUOELA est le fruit :
–    D’une expérience ; celle de la découverte d’un village de Case : ROFF situé à 120 KMS environ au sud de Dakar au Sénégal où 5 enfants sur 6 n’étaient pas scolarisés, faute d’école.
–    De volontés ; et au-delà de celles des membres fondateurs de cette association en France, celle de deux sénégalais,  Ousseynou SARR, Vice-président et son frère Assane SARR, qui prennent soin depuis de nombreuses années de ce village de ROFF, qui n’est pas même leur village d’origine, en leur fournissant transport, nourriture, vêtement alors qu’ils en manquent parfois eux-mêmes.
–    Paradoxalement d’un projet ; C’est la volonté de construire cette école à ROFF qui a donné naissance à l’association. Les plans de l’architecte étaient déjà sur le bureau de l’inspection Académique au Sénégal quand se tenait l’Assemblée Générale de constitution de l’association :

  •  Le chef du village de ROFF, Pierre, a mis à disposition le terrain…
  •  Les plans ont été agréés par l’Académie…
  •  Les travaux ont été menés par l’Association.
  •  L’école n’est plus un projet.

FELIX SCHOLA, c’est son nom, s’est ouverte le 16 février 2015 avec 61 élèves de 3 à 7 ans, scolarisés sur 2.500 m2 contenant un bâtiment principal de 3 classes pouvant accueillir 100 élèves environ, un bureau de direction et un local annexe, outre bâtiment de douches et sanitaires (avec l’accès à l’eau).

La rentrée scolaire 2015/2016 est intervenue le 12 octobre 2015 et 14 élèves supplémentaires ont été scolarisés.

Sa construction, et désormais son fonctionnement, sont financés par des dons provenant en intégralité de fonds privés, de particuliers, d’organismes ou d’entreprises partenaires tels que l’OM attitude, l’association de bienfaisance de l’Olympique de Marseille, ou le Groupe EPUR.

L’école est publique, laïque, totalement gratuite, propriété des villageois et l’enseignement y est dispensé par 3 enseignants fonctionnaires détachés de l’Etat Sénégalais dont l’association assume la rémunération, comme celle du personnel auxiliaire d’encadrement et d’entretien.

L’association pourvoit également à l’intégralité des coûts de fonctionnement, à savoir au-delà de la rémunération du personnel aux manuels scolaires, fournitures scolaires, et même aux goûters des enfants.

La scolarisation des jeunes enfants est essentielle en ce qu’elle leur permet d’apprendre la langue française qui est la langue officielle du Sénégal, et donc ensuite celle utilisée pour l’enseignement, dont l’immense majorité des villageois de ROFF qui ne parle pas français étaient jusqu’à présent privés.

Si SCUOELA est née de ce premier projet, d’autres sont en gestation, et notamment celui de la mise en place d’un système de bourse au profit des plus méritants pour assurer le suivi de leurs études, au-delà de FELIX SCHOLA.

« La tâche est longue, mais peu importe, même si ce n’est qu’une goutte d’eau…, SCUOELA existe et pour cela, remercie tous ses soutiens. »

O.Blanc, président de l’association SCUOELA.